Bonjour et bienvenue !

Posté dans : Général, Pensées flash | 0

Cette page d’actualités a pour objectif de partager des événements et des expériences, mais aussi des réflexions, questionnements ou points de vues. Certains sont propres à Anatole, d’autres sont véhiculés par les tendances du moment ou des personnes qui nous intéressent. L’objectif est de nourrir le travail de chacun et d’inviter à un croisement d’idées et d’expériences.

L’objet central en est l’évolution des tendances dans l’organisation du travail, particulièrement ébranlée depuis le début du siècle. 

En effet, au-delà de l’aspect purement humain de la question, on peut s’inquiéter pour la santé économique de nos entreprises. Les liens qui attachent la productivité et l’innovation à l’investissement des collaborateurs dans leur mission se font de plus en plus ressentir. De la simple résistance au travail (paresse, retards, négligence…) jusqu’aux terribles suicides qui continuent de sévir dans la sphère professionnelle, on ne compte plus les arrêts de travail, les procès aux prud’hommes, les accidents du travail, les états dépressifs, les longues maladies , les climats tendus, parfois hystériques, les situations de harcèlement, les prises régulières de psychotropes permettant de supporter les journées de travail…

Il est devenu urgentissime de réinventer une façon de travailler ensemble, de redonner aux espaces de travail une dimension de « lieu de vie », de remodeler les rapports entre collaborateurs, qu’ils s’inscrivent dans un mode hiérarchique ou pas, et de redonner aux relations professionnelles leur nature de relation humaine. Une façon de travailler qui reconnaisse l’homme comme une ressource à long terme.

Si nous ne changeons pas nos façons de travailler, c’est toute la société active qui va continuer à s’étioler. Nous sommes en train de perdre notre énergie, notre créativité, notre foi en l’avenir, notre jeunesse. Nous sommes en train de nous manger le coeur. En terme de capacité à innover et à répondre à un monde toujours plus complexe, changeant et surprenant, le rétablissement d’un mode de travail créatif est devenu une question de vie ou de mort. Au sens philosophique, au sens physiologique, au sens économique.